Quand peut-on faire des implants capillaires ?

Votre actualité santé

Quand peut-on faire des implants capillaires ?

La perte de cheveux est un phénomène sans gravité. Néanmoins, il peut avoir de lourdes conséquences sur l’estime de soi et entraîner des complexes plus ou moins handicapants pour les personnes concernées. Vous souffrez de calvitie ? Pas d’inquiétude, ce n’est pas une fatalité. En effet, il existe des solutions pour retrouver une chevelure dense et fournie, parmi lesquelles l’implantation de cheveux. Cette technique, la plus efficace et la plus durable, a l’avantage d’offrir un résultat naturel. Mais alors, à quel âge est-il possible de profiter d’un implant de cheveux ? Quelles sont les contre-indications empêchant de profiter d’une greffe capillaire ? Faisons le point.

La greffe de cheveux peut se pratiquer à tout âge

En principe, il n’existe aucune limite d’âge en matière d’implantation capillaire. En effet, ce phénomène peut survenir à tout moment de la vie, et même au plus jeune âge, vers 20 ans. À ce moment de la vie, il est donc tout à fait possible de profiter d’une greffe de cheveux. Bien sûr, avant toute chose, vous devez prendre rendez-vous avec un spécialiste de l’implantation capillaire, qui pourra vous recommander ou non une intervention. D’ailleurs, rendez-vous sur cette page pour prendre connaissance des résultats avant/après d’une greffe de cheveux.

Les conséquences d’une implantation de cheveux réalisée trop tôt

S’il est possible de réaliser une greffe de cheveux à tout âge, sachez toutefois que, chez les hommes, il est préférable d’attendre la maturité hormonale, qui a lieu vers 30 ans. En outre, réaliser une implantation de cheveux sur une personne jeune n’est pas systématiquement recommandé. En effet, la perte de cheveux (lorsqu’elle est d’origine androgénétique) a tendance à s’intensifier avec l’âge. De ce fait, les hommes opérés jeunes d’une greffe de cheveux devront certainement réitérer l’opération plus tard, lorsque d’autres zones du crâne se seront dégarnies.

Notre conseil : prenez rendez-vous auprès d’un chirurgien exerçant dans une clinique spécialisée dans la restructuration capillaire. Ce professionnel sera en mesure de vous apporter toutes les informations dont vous avez besoin et vous oriente vers la solution la plus appropriée.

Quelles sont les conditions pour profiter d’une implantation capillaire ?

  • Être majeur. C’est une évidence, pour passer entre les mains d’un chirurgien spécialisé dans la restructuration capillaire, il est nécessaire d’avoir 18 ans.
  • Avoir des zones donneuses bien fournies. Le principe de la greffe de cheveux repose sur le prélèvement de follicules pileux vigoureux situés à l’arrière du crâne. Il n’est donc pas possible de réaliser une greffe sur les personnes dont la calvitie touche l’arrière de la tête.
  • Les implants capillaires sont déconseillés aux personnes souffrant de certains troubles et maladies. Les troubles de la coagulation, certaines pathologies neurologiques, des allergies et des maladies du cuir chevelu sont incompatibles avec une opération de restructuration capillaire.

Vous n’êtes pas éligible à la greffe de cheveux : quelles sont les solutions alternatives ?

Vous ne réunissez pas les conditions nécessaires pour profiter d’une greffe de cheveux ? Pas d’inquiétude. Il existe d’autres méthodes qui pourront vous aider à retrouver une chevelure bien fournie.

La technique du PRP

Le PRP, pour Plasma Riche en Plaquettes, est une technique visant à injecter directement sous la peau du crâne des plaquettes riches en facteurs de croissance. L’objectif de cette méthode consiste à stimuler la pousse des cheveux, mais aussi à oxygéner les follicules pileux. En plus d’encourager la pousse, les injections de PRP rendent les cheveux plus résistants et plus forts.

La mésothérapie du cheveu

La mésothérapie consiste à injecter un cocktail de principes actifs localement, au niveau du cuir chevelu. C’est le chirurgien spécialisé en restructuration capillaire qui sélectionnera, en fonction de vos besoins, la composition de ces injections visant à stimuler la pousse.

La luminothérapie capillaire

Grâce à des LED générant un certain type de lumière, il est possible de stimuler la pousse des cheveux efficacement.

Vous souhaitez en savoir plus concernant le phénomène de chute de cheveux ? Alors, consultez l’article calvitie, alopécie, pelade, comment y remédier ?